Kopfzeile

Les créateurs d’événements

On leur doit des festivals de musique, des événements hors-normes marqués du sceau de l'originalité, des rendez-vous sportifs de renommée internationale. Pour ces créateurs, l'événementiel est dans leurs gènes.

 

Martin T:son Engstroem (1953)
Après avoir occupé plusieurs postes clés dans le monde de la musique lyrique, Martin T:son Engstroem eut l’idée de créer un lieu d’excellence musicale aux pieds des cimes. C’est en dévalant les pistes enneigées de Verbier que l’idée de cette manifestation hors norme germa dans l’esprit de l’agent artistique suédois, né en 1953 à Stockholm. En 1994, le Verbier Festival & Academy est lancé. Deux marraines se penchent sur le berceau de ce nouveau-venu qui mêle air de la montagne et grands airs : la cantatrice Barbara Hendricks et Ia comédienne Isabelle Huppert.

Depuis, les plus grands noms de la musique classique, mais aussi les jeunes prodiges se donnent rendez-vous, tous les étés, au cœur de la station. Entre le faste des chefs-d’œuvre symphoniques et l’intimité des récitals, on peut donc y faire le plein de beaux sons grâce à un large panel de stars, tels les pianistes Martha Argerich ou Evgueny Kissin, le violoniste Renaud Capuçon, le violoncelliste Mischa Maisky ou encore les maestros Charles Dutoit et Valery Gergiev... Dans des salles de concert mais aussi sur les alpages, partout la musique s’évade.

Au gré des ans, le jazz, les musiques du monde, le théâtre et la danse se sont aussi glissés entre les partitions.

Nourri dès son origine par une autre ambition, à savoir proposer davantage que des concerts, le Verbier Festival s’est aussi doté d’une Academy. Celle-ci propose des master classes dirigées par des stars de la scène internationale et ouvertes au public. Pour les jeunes élèves, c’est un rêve d’y recevoir l’enseignement des meilleurs virtuoses.

En 2000, Martin Engstroem lance le Verbier Festival Orchestra, puis le Verbier Festival Chamber Orchestra en 2004, suivi en 2013 par un projet pédagogique destiné aux plus jeunes, le Verbier Festival Music Camp, connu désormais sous le nom de Verbier Festival Junior Orchestra.
https://www.verbierfestival.com

 

Sébastien Olesen (1986)
La singularité, c’est sans doute le meilleur atout de Sébastien Olesen, père du plus éclectique des festivals valaisans, le bien nommé PALP Festival. Née en 2001, cette manifestation pluridisciplinaire doit, en effet, son originalité au fait qu’elle a choisi de se situer en marge, dans des zones inexplorées jusqu’ici. Aussi étonnant que détonant, ce projet ovni s’efforce de conjuguer les plaisirs auditifs et gustatifs, à savoir raclettes et concerts rock ou électro. Ainsi ces rendez-vous incontournables portent les noms de Rocklette et d’Electroclette.

Si cet événement portant sur plusieurs mois n’a de cesse de s’étirer en différents endroits du Valais, son cœur est à Bruson. S’étant installé en ces lieux, Sébastien Olesen nourrit le projet de faire de ce village du PALPun véritable laboratoire d’innovation de montagne. Et ce, en unissant les forces : celles du comité du PALP, conjuguées avec celles de la commune de Val de Bagnes et de son Musée, ainsi que du CREPA (Centre régional d’étude des populations alpines).
https://palpfestival.ch

 

Nicolas Hale-Woods (1970)
La glisse, tel est le maître mot de Nicolas Hale-Woods. C'est à l'occasion d’un tournage en 1994 sur le Bec des Rosses qu’il a eu l’incroyable idée de réunir sur ce site vertigineux les meilleurs pratiquants de snowboard. Deux ans plus tard, l’Xtreme de Verbier était né. Co-fondée avec Philippe Buttet, cette compétition sera d’abord ouverte uniquement aux hommes ; les femmes s’y défieront, elles, dès 2006.

Uniques au monde à leurs débuts, ces joutes accueillent désormais - plus précisément depuis 2008 - la grande finale du Freeride World Tour, Coupe du monde de ski et de snowboard hors-pistes disputée par les stars mondiales de ces disciplines. Ces épreuves qui se déroulent sur la face nord du Bec des Rosses font désormais de l’Xtreme une référence de haut-vol.

L’Helvético-Britannique ne s’arrêtera pas là. Le boom de l’e-bike en général – et de l’e-mountain bike en particulier – va lui inspirer un autre défi : hisser Verbier au rang de capitale des VTT électriques. En 2019, il innove en lançant le Verbier E-Bike Festival, plus gros événement européen du genre. Ouverte à tous les publics, des amateurs aux plus aguerris, la manifestation se décline de façon plurielle : E-Tour du Val de Bagnes, E-Tour du Mont-Blanc, E-Bike Test Zone (plus grande zone de test e-bike au monde), parcours découvertes, randos gourmandes.

Mais l’ambition de ce créateur va encore plus loin. Il aspire à faire de la station la zone d’attraction majeure de cette industrie, de ce sport et des meilleurs athlètes mondiaux. En attendant, il s’agit d’une réelle opportunité pour la station, qui ouvre des perspectives de développement considérables à l’heure du réchauffement climatique.
https://www.freerideworldtour.com/event/2020-xtreme-verbier-switzerlandhttps://www.verbierebikefestival.com

 

Gaston Barben (1947)
Véritable touche-à-tout, Gaston Barben est un homme de défis dont le nom est indéniablement associé à l’univers des sports de neige et du cyclisme. Bien sûr, il a aussi porté bien d’autres casquettes, comme celles, entre autres, de président du Tour du val de Bagnes ou de Bagnes capitale de la raclette… Parallèlement, il mènera aussi une carrière politique: conseiller communal (1972 à 1980), député suppléant (1980 à 1984) et député (1984 à 1992). Bref, lister l’ensemble de ses engagements serait une gageure.

Tout commence en 1970, lorsqu’il entre à Téléverbier comme simple monteur. Ce natif de Bruson y fera toute sa carrière, successivement comme adjoint du chef du personnel, chef du personnel, puis directeur d’exploitation. De 2003 à 2013, il prendra la direction du département « Projets et relations publiques ». Il présidera également la commission de développement des Mayens de Bruson.

Si le secteur de la glisse n'a pas de secret pour lui, la sûreté des usagers s’est avérée l’une de ses préoccupations majeures. Responsable de la sécurité des pistes de Verbier durant plus d’une vingtaine d’année, il passe, dans ce domaine, pour un pionnier. D’aucuns vont jusqu’à dire que les remontées mécaniques de toute l'Europe l'ont copié. Reste que durant les neuf ans où il a présidé l'Association romande des chefs de la sécurité, il a réussi, avec ses collègues, à faire reconnaître cette profession par la Confédération.

Compétiteur adepte d’efforts, il s’engagera aussi sur d’autres pentes, celles qui riment avec endurance. On le retrouve, en effet, à la tête du comité d'organisation qui orchestrera les championnats du monde de ski-alpinisme de Verbier – Val de Bagnes en 2015. Il chapeautera aussi le comité d’initiative et le comité d’organisation de l’étape qui vit, en 2009, le Tour de France faire une halte à Verbier.